Lycées “ambition réussite”

 

Note de service n° 2007-079 du 29 mars 2007

B.O. n° 14 du 5 avril 2007
R.L.R. : 510-1 ; 520-0
NOR : MENE0700833N
MEN – DGESCO B3-2

Texte adressé aux rectrices et recteurs d’académie

 


Les lycées “ambition réussite” s’inscrivent dans la continuité du plan de relance de l’éducation prioritaire défini dans la circulaire n° 2006-058 du 30 mars 2006 “Principes et modalités de la politique d’éducation prioritaire”.

Les 249 réseaux “ambition réussite”, mis en place depuis la rentrée 2006, ont pour objectif non seulement de répondre aux besoins scolaires de tous les élèves d’un collège et de ses écoles de recrutement confrontés à la plus grande difficulté sociale, mais également de fédérer ces élèves autour de projet d’excellence. La mise en œuvre des 15 décisions présentées par le ministre le 8 février 2006 vise à permettre aux élèves de ces réseaux d’acquérir les connaissances et les compétences du socle commun dans le respect du principe de réussite pour tous les élèves de l’éducation prioritaire et d’un même niveau d’exigence pour tous les élèves de l’école de la République.

Les lycées labellisés “ambition réussite” quant à eux, ont vocation à répondre aux besoins des nombreux collégiens issus des établissements de l’éducation prioritaire, en général, et des réseaux “ambition réussite”, en particulier, qui poursuivent leur scolarité dans les lycées d’enseignement général, technologique ou professionnel. Certains de ces élèves doivent se voir proposer un accompagnement scolaire renforcé qui garantisse un parcours de réussite exigeant jusqu’à l’enseignement supérieur ou l’insertion professionnelle. L’orientation des élèves devra également être au cœur des projets de ces établissements : il importe que ces élèves s’engagent autant qu’ailleurs dans des filières d’excellence.

Aussi, je vous demande de bien vouloir poursuivre votre engagement en faveur de l’égalité des chances et de porter un soin particulier à la mise en œuvre des lycées “ambition réussite”.

Pour le ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, et par délégation,
Le directeur général de l’enseignement scolaire
Jean-Louis NEMBRINI

 

Barre de séparation

 

Annexe
Lycées “ambition réussite” – Cahier des charges

De nombreux collégiens issus des établissements de l’éducation prioritaire en général et des réseaux “ambition réussite” en particulier poursuivent leur scolarité dans des lycées d’enseignement général, technologique ou professionnel qui concentrent les plus grandes difficultés scolaires et sociales.

Il convient de proposer au plus grand nombre de ces élèves un accompagnement scolaire renforcé pour leur garantir un parcours de réussite exigeant jusqu’à l’enseignement supérieur ou l’insertion professionnelle. Il convient également de veiller à la qualité de l’entretien individuel d’orientation en classe de seconde et en terminale pour que ces élèves n’hésitent pas à s’engager vers les filières d’excellence. Il s’agit enfin de leur offrir un meilleur suivi scolaire en leur proposant, le cas échéant, des aides et un soutien scolaire adaptés.

De nombreuses expériences sont déjà conduites dans bien des lycées ; il convient de mieux repérer ces bonnes pratiques, de les valoriser, de les accompagner, dans le cadre d’une démarche de projet validé par un contrat d’objectifs, entre l’établissement et les autorités académiques. L’octroi du label “ambition réussite” donnera dès la rentrée 2007 une identité forte aux lycées engagés dans ce processus. Il leur permettra de tisser des partenariats valorisants et de contribuer ainsi à la politique d’égalité des chances. L’éducation nationale choisit ainsi d’apporter tout son appui aux élèves dont les familles ne disposent pas de suffisamment d’informations et de moyens pour faciliter le parcours scolaire ou universitaire de leurs enfants.

Ces lycées qui recevront le label “ambition réussite” doivent s’inscrire pleinement dans la mise en œuvre de la politique d’égalité des chances et être naturellement reliés aux opérations développées dans le cadre de la charte pour l’égalité des chances dans l’accès aux formations d’excellence.

 

I – Principe et objectifs

La labellisation repose sur l’existence d’un projet d’établissement pertinent s’appuyant sur l’implication de toute la communauté éducative, professeurs et parents notamment.

Dans le cadre du contrat d’objectifs passé entre les autorités académiques et l’établissement, le projet précisera les modalités retenues pour sa mise en œuvre ainsi que les partenariats à rechercher (délégation interministérielle à la ville, collectivités territoriales, institutions culturelles, scientifiques, sportives ou fondations...). La capacité d’expérimentation ouverte par l’article 34 de la loi de 2005 pourra être mise en œuvre.

L’objectif est de :

  • conduire davantage d’élèves vers une orientation positive et ambitieuse en accompagnant les lycéens dans leur projet scolaire et professionnel, en leur proposant des aides et un soutien scolaire gratuit organisé par le lycée ;
  • ouvrir les voies de l’excellence à ceux qui n’ont pas la chance d’évoluer dans un environnement familial économiquement fort ou culturellement porteur ;
  • coordonner et mobiliser l’ensemble des dispositifs et partenariats existants ;
  • impliquer plus largement les parents dans le suivi scolaire de leurs enfants, en les associant au projet d’orientation et en les faisant bénéficier d’un accompagnement personnalisé.

D’une manière générale, les initiatives engagées favoriseront l’émergence d’une dynamique de changement pour irriguer l’ensemble du système scolaire.

 

II – Modalités d’organisation

Les lycées “ambition réussite” s’inscriront dans une démarche de projet qui vise un public d’élèves à l’intérieur d’un établissement, en excluant toute création de structure particulière.

1 – Implication de l’établissement

a) La démarche de projet s’appuiera notamment sur :

  • un engagement de la communauté éducative ;
  • une réflexion sur l’orientation et les parcours scolaires ;
  • un projet d’utilisation des technologies de l’information et de la communication pour l’éducation (TICE), en insistant notamment sur l’assistance scolaire gratuite en ligne ;
  • un domaine d’excellence clairement affiché (culturel, sportif, scientifique...) ;
  • un partenariat avec un ou des établissement(s) d’enseignement supérieur, tels que :
    • “100 000 étudiants pour 100 000 élèves” ;
    • Tutorat organisé par l’association Tremplin de Polytechnique ;
    • Convention “éducation prioritaire” de Sciences-Po ;
    • Opération “Une prépa, une grande école, pourquoi pas moi ? “ organisée par l’ESSEC
  • un partenariat avec des entreprises, des institutions ou des établissements culturels, tels que :
    • “Un Avenir Ensemble” ;
    • “Passeport Ingénieur Télécoms” ;
    • “Télémaque” ;
    • Convention avec la Fédération du commerce et de la distribution ;
    • Convention avec le Collège des entreprises pour l’égalité des chances dans l’éducation ;
    • Convention avec l’Ordre national des architectes ;
  • un contrat pluriannuel qui pourra être conclu avec le préfet à l’égalité des chances, les autorités académiques et la région.

Le projet pourra également comporter une dimension internationale, notamment par le biais de partenariats avec des lycées à sections internationales ou des lycées français à l’étranger.

b) Le projet sera élaboré en concertation dans l’établissement, notamment au sein du conseil pédagogique, puis proposé au conseil d’administration.

Des enseignants volontaires pourront béné ficier de décharges de service ou d’heures supplémentaires. Des aides matérielles et/ou financières pourront être recherchées auprès, notamment, de la délégation interministérielle à la ville (DIV) et des collectivités territoriales.

2 – Actions en direction des élèves

Ils bénéficieront d’un accompagnement et d’aides ciblées dont les modalités seront inscrites dans le projet de l’établissement :

  • des dispositifs de soutien méthodologique et/ou disciplinaire ; tutorat ; études surveillées ou accompagnées ; colles... ;
  • un accompagnement à l’orientation favorisant l’individualisation des parcours ;
  • un suivi régulier grâce aux TICE et aux espaces numériques de travail (ENT) ;
  • un complément culturel dispensé dans le cadre d’un partenariat.

Celui-ci sera choisi en fonction du contexte local afin de permettre aux établissements de s’inscrire dans leur environnement et de jouer des complémentarités avec les partenaires du secteur culturel, sportif, scientifique... et les collectivités territoriales

3 – Procédures

Aux EPLE qui ont un recrutement d’élèves majoritairement issus de l’éducation prioritaire et ont mis en œuvre des dispositifs d’accompagnement particulièrement innovants, chaque recteur proposera la possibilité de bénéficier du label “ambition réussite”. Les corps d’inspection apporteront leur appui à ces établissements.

Les propositions de labellisation seront faites au niveau académique avec l’aide de l’inspection générale. La liste définitive des lycées labellisés “ambition réussite” sera arrêtée au niveau national.

 

III – Évaluation

À la fin de chaque année scolaire, chaque établissement procédera à une auto-évaluation de son projet. Cette démarche sera l’occasion de mettre en place un accompagnement des équipes éducatives pour travailler sur des ajustements éventuels du projet.

Les recteurs organiseront l’évaluation académique du dispositif avec le concours de l’inspection générale.

À l’issue de chaque évaluation intermédiaire et à la fin du contrat d’objectifs, les autorités académiques pourront proposer de maintenir ou retirer le label. Elles pourront également proposer d’accorder le label à de nouveaux lycées.

La liste sera révisée chaque année au niveau national au vu des évaluations académiques. Une synthèse nationale sera effectuée et publiée tous les ans.

À l’issue de trois ans, durée du contrat d’objectifs, un bilan national sera effectué qui permettra d’apprécier la pertinence du dispositif et de sa reconduction.


 

Retour en haut   Retour en haut
Autres textes officiels Valid CSS Valid HTML 4.01 Strict Retour à la page d’accueil
Daniel Calin © Tous droits réservés Dernière révision : samedi 22 décembre 2007 – 12:00:00